Beaucoup de joueurs ne réalisent pas qu’ils ont des mains profitables, ou ne veulent pas doubler ou séparer à cause du coût d’une mise supplémentaire. D’autres joueurs surestimeront la valeur d’une main car ils ne comprennent pas la logique de la stratégie de base.

Un joueur astucieux peut jouer la main d’un autre joueur en décidant de la doubler ou de la séparer en payant lui-même la mise. Considérez le cas d’une paire de 7 contre un 3 du croupier. Cette main favorise la maison, que les 7 soient séparés ou non, mais la bonne stratégie est de séparer car un 14 perds deux fois plus qu’un 7. Si un joueur est capable de faire jouer un de ses 7 par un autre joueur, il se débarasse d’une mauvaise main, il n’a plus qu’à jouer une seule main à 7 contre un 3, plutôt que deux mains à 7.

Cela peut aussi être appliqué dans le sens inverse. Une personne peut être tentée de ne pas séparer une paire de 2 contre un 5 ou un 6 du croupier. Dans cette situation, un joueur astucieux peut offrir de payer la mise et jouer l’une des mains séparées, car un 2 contre un 6 favorise en fait le joueur. Quelques fois un joueur n’aura pas assez de jetons pour séparer une paire de 8 contre un 7 ou un 6 du croupier, c’est aussi une bonne situation pour investir dans la mise, car le 8 est plus à même de gagner contre un 7 ou un 6.

Un joueur astucieux peut aussi s’associer à un joueur qui double. La plupart des casinos offrent la possibilité de ’doubler pour moins’ (double for less). Cela veut dire qu’il est possible de doubler pour une mise inférieure à la mise initiale. Si le joueur fait cela sur une main gagnante (toutes les ’double down’ de la stratégie de base sont gagnantes), un joueur astucieux peut ’entrer’ dans le doublage en offrant de payer le reste du montant du oublage. Une situation commune est un 11 contre un 10 du croupier. La plupart des gens préfèrent doubler pour un petit montant, les joueurs avancés doublent toujours quant à eux la même somme que la mise initiale, car à long terme cette stratégie est profitable.

Si un joueur préfère tirer une carte plutôt que de doubler (parce qu’il a peur de recevoir une carte faible), il est quelque fois correct de proposer non seulement de payer le doublage, mais aussi de payer la mise du joueur si la main perds. C’est assez commun avec 11 contre un 6. Lorsque un joueur double avec un 11 contre un 6, il gagne deux fois plus souvent qu’il ne perds, il est donc normal de proposer de payer la mise de doublage et la mise originale. Cette stratégie est gagnante-gagnante, le joueur initial ne pouvant pas perdre, et le joueur qui propose cela ne prends pas beaucoup de risques.